Catégories



Voici le texte du titre Embrace Of The Abyss :

The grey of everyday
And thousands falling tears
On this wonky pavement
And we loose our footsteps

We are loosing our poise
Our souls are drowning in this turmoil
Our beliefs elude
Under the weight of our sins

And we sink into oblivion
We fall alone in total indifference
With faking our own emotions
With bargaining our valours

In this great market of lies
We sale our dreams to the highest bidder, yeah
We buy some smiles and buy some love… love, love
We trade our heart with some of dust… love, love

What are we waiting to run away my love?
Embrace me and let’s dive into the nil

Our bearings fade
Our ideals crack
Our dreams wear
Our colours dull
Meet me and let’s paint a new canvas
From the tip of our hearts, let’s draw this new world

Rekindle the colours of our souls.

Should we expect the worst my love?
Let your gaze plunges in mine
Let’s ignore this new outlet,
And together, let’s dip in the abyss

We fall, we fall, we fall, we fall, we fall
We fall, invaded by this vortex inebriation

Don’t fear
No more
Unhand
Embrace the abyss




Traduction :

Le gris de notre quotidien
Et les larmes qui tombent par milliers
Sur les pavés bancals
Et nos pas se perdent

Nous perdons l’équilibre
Nos esprits se noient dans cette tourmente
Nos croyances se dérobent
Sous le poids de nos péchés

Et nous sombrons dans l’oubli
Dans l’indifférence la plus totale
A force de falsifier nos propres émotions
A force de marchander nos valeurs

Dans ce grand marché aux mensonges
Nous vendons nos rêves au mieux disant
Nous achetons des sourires et de l’amour, mon amour, mon amour
Nous échangeons notre cœur contre un peu de poussière, mon amour, mon amour

Qu’attendons-nous pour fuir mon amour ?
Enlace-moi et plongeons dans le néant

Nos repères s’effacent,
Nos idéaux se fissurent
Nos rêves s’usent
Et nos couleurs se ternissent
Rejoins-moi et allons peindre une nouvelle toile
Du bout de nos cœurs, dessinons ce nouveau monde

Ravivons les couleurs de nos âmes.

Faut-il s’attendre au pire mon amour ?
Plonge ton regard dans le mien
Ne tenons pas compte de cette nouvelle prise,
Et ensemble, lâchons nous dans le précipice

Nous tombons, nous tombons, nous tombons, nous tombons, nous tombons
Nous tombons, envahis par l’enivrement de ce tourbillon

N’ais pas peur
Plus jamais
Lâche-toi
Accepte les abimes.

Laisser un commentaire